• Sélections d’exercices pour les cours/stages #1

    Posted on mars 28, 2014 by in Actualités, Pédagogie

     

    Les facultés et chemins d’apprentissage de chacun et chacune étant différents, je suis toujours à la recherche du combo parfait d’exercices pour ne laisser aucune élève dans la perplexité face à un mouvement ou une consigne.

    Entre fouille approfondie et adaptations persos d’exercices trouvés géniaux lors de stages, je vous livre ici ma petite sélection personnelle :

     Echauffement physique et dynamique de groupe :

    • Vogue / Strike the pose (avec l’aimable autorisation de Violet Scrap) :

    Le groupe est face miroir. Sur la musique idoine, il marche sur 3 temps, à gauche et prend la pause sur le 4è temps (idem de l’autre côté). Pour un échauffement complet, varier les hauteurs de pause, une en haut, une au milieu, une en bas. Ambiance assurée.

    •  Tableau vivant :

    On sépare le groupe en deux. Une personne du premier groupe vient au milieu de la scène et prend une pause. Le reste de son groupe vient « compléter » sa pause en gardant un point de contact physique avec elle. Le 2è groupe doit alors venir et combler le maximum d’espace laissé libre par le groupe 1. Il doit y avoir le moins de « trous » possible. Le premier groupe se retire doucement et laisse le groupe 2. Et de nouveau le groupe 1 va venir à son tour combler les trous du 2è tableau.

    Et ainsi de suite, en essayant le lier le plus possible les enchainements pour en faire comme une chorégraphie fluide.

     

    Technique

    • Le drill multi tempo :

    Basique, mais redoutable. Avec les hanches, on va successivement et en boucle réaliser un accent tous les 2 temps (hip drop gauche droite) sur 8 temps, puis un accent par temps toujours sur 8 temps, et enfin un shimmy 4/4.

    Pour les motivé(e), on peut en faire un exercice de layering en ajoutant un autre mouvement (bras, buste, tête) sur un tempo qui reste le même, lui en revanche!

     

    Théatralité :

    • Gradation émotionnelle :

    Chaque participant(e) choisit une émotion, un sentiment. Il essaie de le graduer en 5 niveaux (si on veut beaucoup affiner, on peut multiplier les gradations de l’échelle), 1 l’émotion est légèrement exprimée, 5, elle est exprimée au maximum.
    Le « meneur » donne la gradation à exprimer. On finit l’exercice par une montée, puis une redescente. J’ai fait suivre cet exercice par le passage d’une musique avec de fortes variations d’intensité et la musique devait « commander » le niveau d’intensité à exprimer de l’émotion. (chaque danseuse gardait son émotion précédente)

    Les sols mouvants (est aussi très bien en échauffement) :

    Les participants évoluent sur scène/dans la salle. Au signal, ils doivent marcher comme si le sol était subitement glissant (une patinoire) et comme s’ils devaient à tout prix garder l’équilibre. on peut de la même manière les faire évoluer sur un trampoline, dans de la vase, ou tout sol particulier!

     

    Improvisation :

    • La machine infernale  :

    On détermine quelle machine farfelue sera fabriquée : machine à arrondir les angles, à fabriquer des coiffes bigoudènes, etc…). Un participant(e) entre sur scène et choisit un mouvement dansé (on peut ajouter un son), les autres participants viennent les uns après les autres s’intégrer à la machine, en s’appuyant sur les mouvements/rythmes existants.

    Le meneur peut ensuite décidé d’accélérer, ralentir le rythme. Ou de donner une émotion à la machine.

    • Impro en couches  :

    En fin de séance, pour un public d’intermédiaires/avancés. Chaque danseur cherche une histoire, un thème à raconter en dansant. Il présente au groupe son improvisation une première fois (on peut laisser 10-15 minutes de préparation). Puis, il va réaliser un deuxième passage sur lequel chaque danseur qui le souhaite va venir s’intégrer soit pour compléter soit pour modifier l’ »histoire » qui est dansée.

Laisser un commentaire